L’intoxication est un terme couramment utilisé en médecine naturelle. Il représente le stade où l’organisme, commence à fonctionner plus difficilement, présentant des signes de mauvais fonctionnement (maux de tête, digestion difficile, démangeaisons, insomnie, etc.). Il s’agit, en réalité, du premier constat menant inévitablement à la maladie.

 

L’histoire de la maladie et son évolution correspond donc à une suite d’agressions cumulées qui vont diminuer la résistance normale de notre organisme. Au début de l’ère industrielle, l’homme n’était principalement confronté qu’aux agressions naturelles provenant de son milieu extérieur. Fruits toxiques, champignons vénéneux, plantes allergisantes, animaux venimeux et microbes divers étaient alors ses principaux agresseurs.

 

Plus nous avançons dans notre époque et ce depuis le début du 19e siècle, plus notre organisme se trouve agressé. Nous subissons, par la multiplication des agents chimiques qui nous entourent, les conséquences du progrès.

 

Nous pouvons distinguer deux formes d’agressions: d’une part, celle liée au mode de vie de l’individu qui s’intoxique par un comportement alimentaire erroné (déchets chimiques de conservation des aliments, nitrates, insecticides, herbicides, déséquilibres en hormones dans les viandes, alimentation trop riche en gras saturé (animal), en produits raffinés et en sucre). Associé à l’alimentation dénaturée se greffe les mauvaises habitudes liées à l’utilisation accrue du tabac, de l’alcool, des médicaments synthétiques. Enfin, une sédentarité plus grande facilite l’auto­intoxication de l’organisme qui, en définitive, ne peut plus compenser normalement l’élimination des toxines d’origine interne.

 

D’autre part, celle liée au milieu de vie de l’individu : pollution de l’eau, émissions de fumées et poussières, bruit, etc. pour ne citer que les principaux. L’homme se trouve donc quotidiennement perturbé dans son équilibre biologique par ses habitudes de vie et par l’invasion chimique de son environnement qui ne cesse de s’accroître et il serait illusoire de penser que cela puisse changer radicalement. Bien que ce bilan puisse paraître sombre de prime abord, il n’en demeure pas moins que l’organisme vivant à une faculté d’adaptation extraordinaire et il suffit bien souvent d’être à l’écoute des signes qu’il nous transmet et de rechercher l’équilibre.

 

La nature, grâce au pouvoir détoxiquant des plantes, peut aider l’organisme à recouvrer la santé, d’où l’importance de faire une Cure de Détoxication au moins deux fois par année.

Partager cet article sur: