Blogue santé

image default question santé 01

L’intoxication est un terme couramment utilisé en médecine naturelle. Il représente le stade où l’organisme, commence à fonctionner plus difficilement, présentant des signes de mauvais fonctionnement (maux de tête, digestion difficile, démangeaisons, insomnie, etc.). Il s’agit, en réalité, du premier constat menant inévitablement à la maladie.

 

L’histoire de la maladie et son évolution correspond donc à une suite d’agressions cumulées qui vont diminuer la résistance normale de notre organisme. Au début de l’ère industrielle, l’homme n’était principalement confronté qu’aux agressions naturelles provenant de son milieu extérieur. Fruits toxiques, champignons vénéneux, plantes allergisantes, animaux venimeux et microbes divers étaient alors ses principaux agresseurs.

 

Plus nous avançons dans notre époque et ce depuis le début du 19e siècle, plus notre organisme se trouve agressé. Nous subissons, par la multiplication des agents chimiques qui nous entourent, les conséquences du progrès.

 

Nous pouvons distinguer deux formes d’agressions: d’une part, celle liée au mode de vie de l’individu qui s’intoxique par un comportement alimentaire erroné (déchets chimiques de conservation des aliments, nitrates, insecticides, herbicides, déséquilibres en hormones dans les viandes, alimentation trop riche en gras saturé (animal), en produits raffinés et en sucre). Associé à l’alimentation dénaturée se greffe les mauvaises habitudes liées à l’utilisation accrue du tabac, de l’alcool, des médicaments synthétiques. Enfin, une sédentarité plus grande facilite l’auto­intoxication de l’organisme qui, en définitive, ne peut plus compenser normalement l’élimination des toxines d’origine interne.

 

D’autre part, celle liée au milieu de vie de l’individu : pollution de l’eau, émissions de fumées et poussières, bruit, etc. pour ne citer que les principaux. L’homme se trouve donc quotidiennement perturbé dans son équilibre biologique par ses habitudes de vie et par l’invasion chimique de son environnement qui ne cesse de s’accroître et il serait illusoire de penser que cela puisse changer radicalement. Bien que ce bilan puisse paraître sombre de prime abord, il n’en demeure pas moins que l’organisme vivant à une faculté d’adaptation extraordinaire et il suffit bien souvent d’être à l’écoute des signes qu’il nous transmet et de rechercher l’équilibre.

 

La nature, grâce au pouvoir détoxiquant des plantes, peut aider l’organisme à recouvrer la santé, d’où l’importance de faire une Cure de Détoxication au moins deux fois par année.

 1
image default question santé 01

Au début du XXe industrielle. Cette production industrielle et le recours à la lyophilisation (procédé de séchage à froid) ont contribué à populariser la gelée royale un peu partout dans le monde. Au Japon, par exemple, on la consomme dans les genki, des boissons tonifiantes particulièrement populaires auprès des employés de bureau. La Chine est le plus gros producteur mondial de gelée royale.

 

La gelée royale est le produit de sécrétion du système glandulaire céphaliquedes abeilles ouvrières, entre le cinquième et le quatorzième jour de leur existence. C’est une substance blanchâtre aux reflets nacrés, à consistance gélatineuse, de saveur chaude, acide et très sucrée, qui constitue la nourriture exclusive:

 

  • De toutes les larves de la colonie, sans exception, de leur éclosion jusqu’au troisième jour de leur existence.
  • Des larves choisies pour devenir reines jusqu’au cinquième jour de leur existence.
  • De la reine de la colonie pendant toute la durée de son existence à partir du jour où elle quitte la cellule royale.

 

On y trouve des vitamines A, C, E et la chaîne complète des vitamines du Groupe B.

 

  • Vitamine B1 ou thiamine : Nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux et des muscles.
  • Vitamine B2 ou riboflavine : Joue un rôle important dans la transformation des aliments simples (glucides, lipides et protéines) en énergie et intervient dans le métabolisme de réparation des muscles.
  • Vitamine B3 (PP) ou nicotinamide : Est nécessaire comme cofacteur d’oxydoréduction au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines.
  • Vitamine B5 ou acide pantothénique : Est un précurseur métabolique de la coenzyme A, essentielle à la synthèse et au métabolisme des protéines, des glucides et des lipides.
  • Vitamine B6 ou pyridoxine : Participe à la biosynthèse de la sérotonine, cofacteur intervenant dans plusieurs réactions du métabolisme des acides aminés. Associée à la cystine, elle est utilisée pour faciliter le développement des phanères.
  • Vitamine B8 (H) ou biotine : Coenzyme qui participe au métabolisme des acides gras, des glucides et des acides aminés, ainsi qu’à la biosynthèse des vitamines B9 et B12.
  • Vitamine B9 ou acide folique : Impliquée notamment dans la synthèse des bases nucléiques, purines et pyrimidines, constituant les acides nucléiques (ADN et ARN) du matériel génétique.
  • Vitamine B12 ou cyanocobalamine : Vitamine hydrosoluble essentielle au fonctionnement normal du cerveau, elle participe à la synthèse de neuromédiateurs, du système nerveux. Elle est indispensable au maintien de l’intégrité du système nerveux et tout particulièrement de la gaine de myéline qui protège les nerfs et optimise leur fonctionnement. Précurseur de la formation du sang.

 

Aussi plusieurs minéraux tels que : potassium, fer, calcium, cuivre, magnésium, silicium, phosphore, sodium et soufre. Ainsi que de l’acétylcholine, un neurotransmetteur, qui joue un rôle important aussi bien dans le système nerveux central, où elle est impliquée dans la mémoire et l’apprentissage, que dans le système nerveux autonome, notamment dans l’activité musculaire et les fonctions végétatives. siècle, les apiculteurs ont mis au point des techniques permettant la production de la gelée royale à une échelle.

 

On retrouve des facteurs antibiotiques particulièrement actifs sur les bactéries du genre Proteus et sur Escherichia coli B, plus connu sous le nom de colibacille. La gelée royale est également riche en un acide gras. Une protéine jouerait notamment un rôle majeur dans la différenciation des abeilles au stade larvaire, alors qu’elles sont exclusivement nourries à la gelée royale. Il s’agit de la protéine royalactine, qui sur­activerait la prolifération cellulaire.

 

La gelée royale contient une proportion considérable de protéines, d’acides aminés, de lipides, de vitamines et de sucres et est souvent considérée comme ayant diverses vertus nutritionnelles et médicinales. Quoi qu’il en soit, quelques expérimentations in vivo et in vitro ont permis de constater:

 

  • Une activité vasodilatatrice et hypotensive.
  • Une activité anticholestérolémique.
  • Un effet anticancérigène.

 

Les bienfaits de la gelée royale sur les femmes ménopausées sont également cités par une étude clinique japonaise, étant donnée l’action de cette dernière sur la production d’œstrogènes.

 

APIROL (Gelée royale)

Apirol est une formule du tout. C’est une formule essentielle de la vie, un liquide de vie. Que ce soit pour la croissance des enfants, le maintien de systèmes chez l’adulte ou le support complet d’une personne mature, les résultats de santé seront immédiats et sans subtilité dû à sa forme liquide à haute biodisponibilité.

 

 

 

 1
image default question santé 01

Article par: Stéphane Ross, ND PhyD, Massothérapeute, Formateur

 

Le calcium est le minéral le plus abondant dans l’organisme. Il représente 1,5% à 2% du poids corporel; c’est-­à­-dire que 98% se retrouve dans les os et les dents, le reste étant réparti entre les muscles et le sang. Le calcium est donc un minéral majeur essentiel à la vie humaine.

 

Il est, avec le calcium, le sel minéral le plus abondant dans l’organisme. Presque 70% des réserves de l’organisme sont localisé dans les os avec le calcium et le phosphore, 30% se retrouvent dans les tissus mous et les liquides corporels. Il est un élément régulateur important.

 

C’est la vitamine du « soleil » puisque les rayons ultraviolets convertissent en vitamine D le cholestérol présent dans la peau. Connaissant les méfaits de ces mêmes rayons, on applique des lotions solaires pour se protéger et par le fait même on entrave le métabolisme de la vitamine D.

 

Cal-­Mag (liquide)

 

Citrate de calcium

Celui­-ci est facile à digérer et à assimiler, ce qui est avantageux pour les adultes plus âgés et les personnes qui souffrent d’une faible sécrétion d’acide gastrique. Le calcium:200_Cal-Mag

  • Normalise les battements du cœur et régularise la pression sanguine.
  • Il peut réduire les risques d’hypertension (élévation anormale de la pression sanguine).
  • Il joue un rôle important dans la coagulation sanguine, laquelle est essentielle à la cicatrisation des blessures.
  • Il est essentiel à la formation des os et des dents.
  • Il est nécessaire au bon fonctionnement du système nerveux.
  • Il est nécessaire à la contraction et à la relaxation musculaire, qui nous permettent de bouger.

 

Citrate magnésium

C’est un minéral essentiel au bon fonctionnement de l’organisme humain. Il participe à plus de 300 réactions métaboliques dans le corps. Il agit en association étroite avec le sodium, le potassium et le calcium, avec lesquels il doit rester en équilibre dans l’organisme. Environ la moitié du magnésium corporel se trouve dans les os et les dents, tandis que le reste est localisé dans les muscles, le foie et d’autres tissus mous. Il est éliminé par les reins.

Le magnésium contribue notamment à la transmission nerveuse et à la relaxation musculaire après la contraction, ce qui est vital pour la fonction cardiaque. Il est essentiel au maintien d’un rythme cardiaque régulier, au métabolisme des lipides, ainsi qu’à la régulation du taux de sucre sanguin et de la tension artérielle. Par son action relaxante sur les muscles lisses, dilatante sur les vaisseaux et normalisatrice sur la conduction nerveuse, le magnésium peut notamment jouer un rôle dans le soulagement des douleurs associées au syndrome prémenstruel, aux menstruations et aux migraines.

 

Cholécalciférol (vitamine D3)

C’est un dérivé naturel d’origine animale qui se forme sous l’action de l’exposition au soleil, tandis que l’ergocalciférol (vitamine D2) est un dérivé synthétique d’origine végétale. Par ailleurs, des études ont démontré de façon constante que les personnes âgées dont l’apport quotidien était de 400 à 800 UI de vitamine D3 conservaient leur densité osseuse et présentaient moins de fractures. On ne peut en dire autant de la vitamine D2.

Idéal pour: les jeunes, adolescents, adultes plus âgés ainsi que et les personnes qui souffrent de fractures, nervosité, insomnie, spasmes musculaires, en période de croissance, irritabilité, palpitation cardiaque, syndrome prémenstruel, ménopause et andropause.

 

BIENFAITS DE CAL-­MAG

  • Aide au maintien de la masse osseuse et à la santé des dents.
  • Aide à la formation du tissu conjonctif, au maintien du bon fonctionnement des muscles et du système immunitaire, et contribue à la santé de la peau. Aide l’organisme à métaboliser les glucides, les lipides et les protéines.
  • Aide à prévenir l’ostéoporose pour réduire les risques de fracture plus tard au cours de la vie
  • Aider à réduire l’hypertension artérielle
  • Soulage les symptômes du SPM
  • Favorise le fonctionnement normal du système nerveux, particulièrement la transmission d’impulsions
  • Aide à combattre l’insomnie
  • Aide à conserver le côlon en bon état
  • Convient aux adolescents et aux femmes post ménopausées

 

À quel moment de la journée?

On devrait prendre le citrate de calcium au coucher. Si on a besoin de quantités élevées, il vaut mieux prendre la première dose au déjeuner ou avec une collation en après­-midi. Étalez les doses d’autres minéraux et d’oligo­-éléments durant la journée afin de vous assurer qu’ils n’entrent pas en compétition les uns avec les autres. Les suppléments de fer et de chrome doivent être pris deux heures avant ou après les suppléments de calcium.

 3
image default question santé 01

Article par: Dominique Paradis, ND. PhyD, Formateur, Conférencier, Auteur

 

Fonctions des reins

Les reins ont de nombreuses fonctions, dont la plus importante est l’élimination des déchets azotés de l’organisme. Ils régissent aussi la concentration des minéraux ou électrolytes comme le calcium, le sodium et le potassium dans le sang, l’équilibre acido­-basique et la quantité de liquide dans l’organisme. Ils jouent également un rôle essentiel dans la régulation de la tension artérielle donc, le système circulatoire. Ils sont essentiels à la santé de tous les systèmes de l’organisme. Les reins ne dépendent d’aucun système, mais tous les systèmes dépendent des reins. Lors de certains troubles de santé ou d’une détoxication, le support rénal est primordial. Lorsqu’il y a consommation de médication chimique, les fonctions rénales sont mises de côté.

 

Renalgine est un supplément médicinal qui permet d’assurer le support des reins en toute sécurité. Composé de Frêne, de Busserole et de Bouleau, il agit spécifiquement sur les systèmes uro­génital, circulatoire, osseux et tégumentaire. Ses propriétés anti­-inflammatoires jouent un rôle important sur les infections urinaires ainsi que sur la cellulite. Tout en assurant une bonne miction, Renalgine n’est pas un « diurétique chimique » mais bien un tonifiant rénal, non un stimulant. Dans ce cas, il joue un rôle de support rénal en augmentant la diurèse.

 

  • Son action lors de la présence d’un facteur inflammatoire
    Renalgine aide à éliminer l’urée et l’acide urique dans les cas de gouttes. C’est aussi un excellent support dans les cas d’artériosclérose, d’hypertension et hypercholestérolémie, maux de tête et vertiges. Particulièrement, lors d’une cure de détoxication, il est de premier ordre d’assurer une élimination rénale adéquate. Lorsque les déchets sont en déplacements importants dans le système circulatoire, les reins doivent assurer l’élimination de ceux-­ci, car ils se trouvent en très grande quantité pendant une certaine période. Cette élimination contribue à diminuer l’inflammation corporelle, à diminuer la rétention d’eau et à contribuer à la régénérescence des cellules du corps et en diminuer les effets secondaires tels que des nausées et des éruptions cutanées. À noter que lorsqu’il y a de l’inflammation, la réparation est difficile. La synergie des plantes de Renalgine va donc contribuer à ce fonctionnement.

 

  • Son action au niveau de la peau
    Les cas de dermatoses, eczéma, furoncles, dartres sont grandement améliorés lorsque Renalgine est combiné à une cure de détoxication. Puisque Renalgine, de par ses actifs, accentue la sudation et que celle-­ci est un moyen important d’éliminer les déchets au niveau cutané, il contribue donc à optimiser la détoxication. L’élimination des déchets provenant du foie et des intestins peut aussi contribuer de façon importante à des réactions cutanées. Chez la femme, les règles sont une voie d’élimination importante du système circulatoire et dans le cas ou les règles seraient retenues mensuellement, des réactions cutanées peuvent survenir. Une croissance d’œdème, pendant le cycle menstruel, sera fréquente. Les propriétés synergétiques de Renalgine permettront une diminution de l’œdème pendant cette période.

 

  • Son action au niveau du surpoids
    Finalement, lors d’une perte de poids, Renalgine est tout indiqué. L’inflammation du tissu conjonctif sera diminuée et la rétention d’eau éliminée. Lorsque combiné avec un dépuratif tel que Herborex, une élimination des toxines est effectuée, ce qui permettra une meilleure assimilation des protéines, vitamines, minéraux et acides gras. De cette façon, les carences nutritionnelles seront évitées et une perte de poids pourra être effectuée sans que le corps ne perde de sa vitalité et ne soit déminéralisé. Une déminéralisation entraînerait alors une diminution éventuelle de la masse osseuse, le corps ayant besoin de s’approvisionner dans ses réserves en minéraux pour la survie de ses fonctions et de ses systèmes. Les reins, récupérant les minéraux et les retournant dans l’organisme, assurent une hydratation adéquate de notre merveilleux corps humain et une protection contre la déminéralisation.

 

RENALGINE

Contient du bouleau, du frêne et de la busserole qui sont utilisés traditionnellement en phytothérapie comme diurétiques.

La busserole est aussi utilisée en phytothérapie pour soulager les symptômes associés aux infections mineures des voies urinaires (tels que sensation de brûlures et/ou mictions fréquentes).

 1